Back To Experience

Gear Myths : Faut-il ou non clipper directement son sac à magnésie à son baudrier ?

Wednesday, Mai 23, 2018
Clipper un sac à pof à son baudrier à l’aide d’un mousqueton semble logique, n’est-ce-pas ? Mais qu’en est-il de la sangle d’attache livrée avec le sac ? Dans cet article de Gear Myths, nous verrons quelles sont les multiples façons de porter son sac à magnésie, et nous en examinerons les avantages et les inconvénients. Existe-t-il une méthode préférable aux autres ? Nous pensons que oui…

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi tous les sacs à magnésie sont vendus avec une sangle d’attache réglable ?  C’est parce que les sacs à magnésie sont conçus pour être utilisés avec cette sangle précisément.

Pourtant, même si cet élément fonctionnel est fourni, de nombreux grimpeurs mettent directement à la poubelle cette sangle après leur achat.  Et ce qui remplace inévitablement cette magnifique sangle réglable est un superbe mousqueton.

Photos: Andy Earl

Le fait est que les grimpeurs adorent utiliser des mousquetons.  Ça se comprend.  Ils sont ultra fonctionnels, cool, et Sylvester Stallone en utilisait quelques-uns lors d’une cascade hallucinante  dans « Cliff Hanger. »  Mettez un mousqueton entre les mains d’un grimpeur et vous pouvez être assuré qu’il trouvera quelque chose à mousquetonner.  En un rien de temps, chaussons, casques, clés et gourdes se retrouvent accrochés à une de ces boucles de sangle multifonctions cousue sur l’extérieur du sac.  Qu’en est-il des sacs à magnésie ?  Ils sont clippés au baudrier à l’aide d’un mousqueton HotWire plus rapidement qu’un spit vissé par Stallone dans de la roche dure.

Un petit tour à la salle d’escalade locale permettra de confirmer facilement cette constatation.  La proportion de sacs à magnésie qui se balancent au gré des mouvements est-elle étonnamment faible ?  C’est probablement parce qu’ils sont attachés à chaque baudrier par un mousqueton.  Notre directeur produits Escalade et gourou expert en matériel Kolin Powick revient régulièrement des séances d’entraînement matinales en salle avec un regain d’empathie pour ces grimpeurs qui s’acharnent à utiliser le sac à magnésie sans la sangle d’attache réglable.

« Cela semble plus courant chez les grimpeurs récents » affirme Powick. « Je vois généralement plusieurs grimpeurs tous les mardis et jeudis matins avec leur sac à pof mousquetonné à leur baudrier de toutes les façons possibles : un mousqueton, deux mousquetons, deux mousquetons sur les porte-matériels, des maillons rapides, des sangles d’attache sophistiquées en cordelette tressée, des dégaines… vraiment tout ce qui existe ».

En vérité, chacun d’entre nous peut s’y reconnaître.  Même les grimpeurs anciens les plus rouillés sauront remonter un à un les maillons de leur mémoire jusqu’à retrouver finalement sans doute au bout de la chaîne un joli mousqueton.  Et qu’y-a-t-il attaché à ce mousqueton ?  Vous avez deviné.  Leur premier sac à magnésie.

Voici pourquoi dans cet article de Gear Myths, nous allons voir en détails les différentes façons de porter un sac à magnésie, les méthodes utilisées par les grimpeurs, leurs avantages et leurs inconvénients.

C’est parti pour la méthode n°1 ?

 

Deux mousquetons ovales classiques mousquetonnés à deux porte-matériels

 

 

Pas un mais deux mousquetons.  Et pourquoi pas ?  Il existe souvent deux passants au dos de la plupart des sacs à magnésie.  Et deux porte-matériels à l’arrière.  Donc comme on le dit souvent… attrape et clippe !

Alors que cela semble complètement plausible de clipper deux mousquetons à chaque passant du sac à magnésie puis d’accrocher ces mousquetons à un porte-matériel de chaque côté, il existe une raison majeure pour laquelle nous ne sommes pas en faveur de ce montage.

Parlons du poids.  Avec 62 grammes pièce, un mousqueton ovale n’est pas léger à proprement parler.  Et une fois doublé, cela représente 124 grammes.  Pour donner une idée plus précise, c’est à peu près l’équivalent d’un Camalot #1 qui pendrait à l’arrière de votre baudrier.  Comparez ceci au poids total de la sangle d’attache fournie avec le sac à magnésie BD, soit 22 grammes.  Le scénario avec les deux mousquetons ovales s’avère cinq fois plus lourd.  Pas idéal.

 

Un mousqueton ovale clippé à la boucle de hissage

Maintenant, examinons le critère de la longueur.  Il convient de noter que la hauteur optimale d’un sac à magnésie pour des raisons de facilité d’utilisation et de préhension dépend de nombreux facteurs ergonomiques, dont la hauteur de buste, la longueur des bras, la rotation maximale des épaules et la souplesse des coudes.

Compte tenu de ces facteurs, une règle de base est d’accrocher le sac à magnésie quelque part à hauteur de la ceinture du baudrier pour une efficacité maximale.

Donc, seulement afin de procéder à des tests, nous avons reproduit un montage avec un mousqueton ovale et nous avons pris quelques mesures à titre comparatif.  Nous avons utilisé notre baudrier à succès Momentum et nous avons accroché un sac à magnésie Mojo à sa boucle de hissage avec un mousqueton ovale BD, que nous avions observé assez souvent sur le terrain.  Voici ce que nous avons découvert :

Le fond du sac, où se trouve la magnésie, est accroché à environ 33 cm sous la ceinture du baudrier.  Avec une boucle de hissage de 5 cm rallongée avec un mousqueton ovale de 10,8 cm de long, on ajoute assez facilement 16,50 cm entre le grimpeur et la précieuse poudre.  De plus, dans les cas où la paroi se raidit, cette longueur supplémentaire fera se balancer le sac au baudrier comme un opossum se balance désespérément à son arbre.  Cela rend cette cible mouvante encore plus difficile à atteindre.

Là encore, pas idéal lorsque l’on est en pleine paroi et que l’on a besoin de plonger rapidement sa main dans la poudre pour réussir le prochain pas dans la croix. 

 

Un mousqueton à doigt fil clippé à la boucle de hissage

 

 

Se rapprochant de celle du mousqueton ovale , voici une méthode légèrement plus évoluée pour porter sa magnésie.  Supposons que l’on utilise un mousqueton BD classique HotWire.  La bonne nouvelle est que le poids est ici sensiblement réduit, avec seulement 43 grammes.

La mauvaise nouvelle cependant est qu’un HotWire mesure toujours environ 10 cm de long.  Donc notre scénario de la longueur ajoutée est quasiment inchangé.  Pensons les choses différemment : lorsque l’on grimpe dans une voie difficile, quelle différence peuvent faire 15 cm lorsque l’on s’étire désespérément pour attraper la prochaine prise ?  Réponse : une différence substantielle.  Donc, si l’on garde cela en tête, nous suggérons de ne pas ajouter de centimètres à un élément qui est déjà à portée à main.

 

Un mousqueton « non conçu pour grimper » clippé à la boucle de hissage

Nous nous rapprochons, littéralement....  Si vous arborez un mousqueton BD JiveWire, notre mousqueton non conçu pour l’escalade, alors nous réduisons à la fois la distance main-sac ainsi que le poids. 

En réalité, nous tombons à 10 grammes, ce qui est un poids inférieur à celui de la sangle d’attache.  Nous avons également gagné 2,5 cm de longueur de mousqueton, donc théoriquement le sac à magnésie se tient à 25-27 cm sous le harnais. Là encore, malgré tout, 7,5 cm (longueur boucle de hissage + longueur mousqueton porte-clés) ne représentent toujours pas la solution idéale.  Tout en étant plus facile pour y plonger sa main, cette méthode n’empêche toutefois pas le sac de balancer au vent dans les surplombs.  En outre, nous recommandons de tenir les mousquetons porte-clés à l’écart de toute activité liée à l’escalade... Seulement pour plus de sécurité.

Un maillon rapide clippé à la boucle de hissage

 

 

Oui, les maillons rapides sont une manière infaillible d’attacher en toute sécurité un sac à magnésie à son baudrier.  Si sûr en fait que l’on ne veut plus l’enlever jusqu’au moment où l’on prend conscience que ce n’est pas vraiment idéal de suspendre à son baudrier un élément de150 grammes d’acier (il s’agit ici d’un gros maillon rapide).  La longueur n’est pas ici le problème majeur - même si ce n’est toujours pas parfait. Le problème principal est que notre sac à magnésie est clippé au baudrier d’une façon qui nécessite de l’aide si l’on devait ôter le sac avec le baudrier.  En outre, le sac est alourdi inutilement.  Autant utiliser un mousqueton classique.

 

Une dégaine clippée au porte-matériel

 

 

C’est véridique, nous avons rencontré ce cas.  Allons droit au but et disons-le.  Cet exemple n’est pas à suivre.  Jamais.  Nous parlons ici d’environ 27 cm supplémentaires de longueur inutile. Sans oublier que, dans ce cas-là, ce sera encore plus difficile d’aller chercher la magnésie avec la main à l’opposé du porte-matériel !  Même s’il est suspendu à la boucle de hissage à l’arrière du baudrier, le sac à magnésie ne descendras pas plus bas que le pantalon de Snoop Dogg.  Ici encore, c’est le pire montage possible pour utiliser de la magnésie en grimpant dans une voie… ou partout ailleurs d’ailleurs.

Alors, quelle est la meilleure façon ?

Alors voilà.  Si le poids est relativement faible avec 22 grammes comme nous l’avons indiqué, la vraie raison d’utiliser une sangle d’attache avec boucle rapide est avant tout la fonctionnalité.

Le sac à magnésie se tient parfaitement droit et à une hauteur suffisante, et offre une distance réduite entre le grimpeur et sa magnésie.  La hauteur dépend du degré de serrage de la sangle mais nous parlons d’environ 12 cm entre le fond du sac et la partie inférieure de la ceinture du baudrier.

Elle permet d’également de maintenir le sac près du corps.  Cela présente un grand intérêt en particulier dans les voies raides puisque plus le sac se balance loin du corps, plus il est difficile d’y plonger sa main pour atteindre la magnésie. Ceci ayant pour conséquence d’éloigner le corps du grimpeur de la paroi et d’accentuer la pression sur le bras qui tient la prise.  Lorsqu’un mouvement d’allonge est nécessaire pour prendre de la magnésie, la force exercée est conséquente ainsi que la modification du centre de gravité.

 

Il existe d’autres raisons importantes pour lesquelles il est intéressant de porter un sac à magnésie avec la sangle d’attache.  La principale étant que l’on peut faire coulisser à volonté le sac le long de la sangle, d’un côté à un autre.

Imaginez le scénario suivant.  Vous êtes coincé dans une cheminée et devez opter pour un certain pas avec une « entrée par la droite ». Alors que vous écrasez votre dos contre la paroi et appuyez vos pieds en opposition, vous réalisez qu’un peu de magnésie serait bienvenue pour continuer votre progression.  Avec n’importe lequel des montages évoqués précédemment, vos chances sont quasiment nulles.  Vous pouvez essayer autant que vous voudrez, vous ne pourrez vous contorsionner afin que votre main atteigne le précieux sac coincé entre la paroi et vous.  Oh non.

A présent, imaginez le même scénario mais cette fois avec le sac à magnésie sur une sangle d’attache.  Avant d’attaquer le ramonage, il suffit de glisser le sac le long de la sangle pour le faire passer à l’avant sur votre hanche gauche.  Et tandis que vous progressez comme un ver, centimètre par centimètre dans la cheminée, la white gold est sur la hanche du bon côté et prête à vous prêter main forte, gauche ou droite.  Facile.

C’est la même chose lorsqu’il s’agit de grimper une voie de plusieurs longueurs avec un sac à dos.  Quelquefois cela peut être un vrai défi d’atteindre le sac à magnésie sous le sac à dos et il est donc plus simple de pouvoir le faire coulisser facilement d’un côté ou de l’autre.  Utiliser la sangle d’attache permet exactement ceci.

Autre fonction très appréciable : les sangles d’attache fournies avec les sacs à magnésie sont également dotées d’une boucle à ouverture rapide.  Contrairement au montage avec maillon rapide vu ci-dessus, qui peut éventuellement nécessiter une paire de pinces et un chalumeau pour ôter le sac à magnésie, avec la boucle à ouverture à boucle rapide, il est possible d’enlever le sac à poudre magique entre deux essais plus rapidement que Lucky Luke.

Plus sérieusement, cet élément réduit les risques redoutés de déversement accidentel de magnésie qui se produit inévitablement lorsque l’on décide de se décontracter voire de s’offrir une sieste rapide, sur le sol ou sur un tapis entre deux tentatives d’enchaînement.  Même si la possibilité de déclipper les mousquetons dans les montages ci-dessus est à prendre en compte, il est certainement plus facile de déclipper la boucle de la sangle située au niveau du nombril du grimpeur.

Conclusion

Nous sommes conscients que chacun est libre de porter son sac à magnésie comme bon lui semble mais nous recommandons fortement l’utilisation de la sangle d’attache fournie.  Elle est tout simplement plus fonctionnelle et plus facile à utiliser.  Cependant si vous persistez à vouloir clipper votre sac à pof à votre baudrier, nous avons une solution : notre Gym Chalk Bag.

Bien que ce nouveau sac à magnésie soit vendu avec une sangle d’attache, nous avons également conçu une attache rapide à l’arrière du sac pour l’accrocher directement au baudrier.  Cette solution élimine les problèmes de longueur ajoutée et de poids des scénarios précédents tout en procurant une connection solide au baudrier dédié à la pratique en salle.  C’est notre manière de comprendre ceux qui préfèrent garder leur matériel prêt à l’emploi en toute discrétion à la salle d’escalade ou en falaise sans arborer constamment leur sac.  Donc si c’est un sujet sensible pour vous, jetez un œil au Gym Chalk Bag.  Si vous choisissez cette voie, nous vous conseillons d’utiliser un de nos baudriers pour la salle et l’escalade sportive tels que le Zone ou le Solution.  Pour quelle raison ? Parce que la boucle de hissage à l’arrière du Zone ou du Solution est plus courte et située plus haut que celle du Momentum, ce qui permet au sac Gym Chalk Bag attaché par sangle de rester à la hauteur idéale.

Ceci étant dit, si vous décidez que ce bon vieux mousqueton est pour vous la seule façon convenable de clipper son sac à pof, pas de souci.  On ne vous en voudra pas du tout.  C’est l’occasion de se souvenir de Heinz Mariacher dans Rude Boys (5.13c/8a+) en 1987 avec son sac à magnésie clippé à son baudrier au moyen d’un pimpant mousqueton de couleur violette.

 

-- Chris Parker Gestionnaire de contenu BD


Featured Gear

Comments