Back To Experience

L'athlète BD Antte Lauhamaa partage avec nous ses 10 plus grandes leçons tirées d’une vie entière consacrée à l’étude des avalanches

Friday, Mars 6, 2020
L’athlète BD et nivologue finlandais Antte Lauhamaa nous livre ses « 10 commandements »... une précieuse liste qu’il essaie de toujours se remémorer à chaque fois qu’il part en rando !
train photo 1
Antte Lauhamaa 2
train photo 3
Photos: Courtesy of Antte Lauhamaa

La neige n'est pas seulement une couverture blanche, froide et moelleuse posée sur le sol. Elle se compare aisément à un être vivant tant son changement est constant dès sa naissance dans l’atmosphère. La neige fait partie de ma vie depuis que je suis tout petit et plus j’avance dans l’âge plus je respecte ce monstre blanc endormi. Lorsque la journée est bonne, il procure des sourires sur les visages et des souvenirs impérissables... Inversement, les mauvais jours, il a la capacité de détruire tout ce qui nous est cher en l’espace de quelques secondes.

 

Dans un monde idéal, nous aurions une connaissance tellement parfaite de la neige en toutes conditions que nous pourrions être certains à 100 % de nos décisions en montagne pour progresser sur des terrains avalancheux. Nous ferions des calculs sur les conditions neigeuses actuelles comme des mathématiciens et donnerions l’équation exacte selon laquelle telle ou telle pente serait sûre ou non. Il est facile de rêver à cela car nous Humains aimons obtenir des réponses faciles et exactes pour tout ce qui conditionne notre vie.
Malheureusement, il existe des variables si nombreuses capables de changer le cours d’un flocon de neige qu’il est impossible de faire un calcul exact pour prévoir son comportement lorsque nous posons nos spatules ou nos pieds dessus. Nous devons donc apprendre à vivre avec l’incertitude, ce qui nous amène à pénétrer dans le monde de la prise de risque et de la gestion de celui-ci.
La prise de décision humaine est le facteur le plus important lorsqu’il s’agit d’évaluer les accidents d’avalanche et de gérer le risque. Il existe une façon relativement simple de comprendre comment éviter les erreurs : examiner les erreurs commises et essayer de ne pas les refaire.
En 2016, Todd Guyn a présenté une liste de 10 erreurs à éviter pour les nivologues professionnels et experts des avalanches. La liste est basée sur des critères professionnels mais elle est très précieuse pour tous ceux qui évoluent sur des terrains avalancheux. J’ai un peu simplifié la liste initiale pour une utilisation orientée loisirs et je souhaite la partager avec toi pour la prochaine fois où tu auras à prendre de grandes décisions :

ERREURS COMMUNES DES PERSONNES ÉVOLUANT SUR TERRAINS AVALANCHEUX

  1. Ne pas réussir à ajuster la destination afin de répondre au risque du moment. Choisis ton terrain en fonction du risque d’avalanche. Habituellement on peut vérifier le risque sur le bulletin d’avalanche local.
  2. Ressentir de l’impatience face aux conditions. Le manteau neigeux est généralement instable après une chute donc ne pas sortir dans les pentes les plus raides juste après une chute de neige. Proverbe de guide à garder en mémoire : si tu as un doute, attends au moins 24 heures !
  3. Essayer de chercher une façon de contourner le problème à tout prix. Si le risque d’avalanche est présent, la meilleure façon de traiter le problème est de trouver le terrain adapté à la situation. Cela veut aussi dire que rentrer chez soi peut parfois être l’option la plus sage.
  4. Agir sous le coup de l’émotioN. Notre cerveau fonctionne de deux façons : la partie rationnelle qui collecte les informations pour nous aider à prendre une décision éclairée et la partie émotionnelle qui est en gros paresseuse et qui essaie de s’amuser. Accepte l’émotion mais ne laisse pas celle-ci te gouverner. Dans les milieux à haut risque, il faut faire des choix réfléchis.
  5. Surcharge d’INFORMATIONS. Dans ce monde connecté, on peut facilement être englouti par une somme d’informations. C’est un aspect difficile pour chacun d’entre nous mais tu peux apprendre à filtrer les infos nécessaires par exemple lors d'une formation avalanche certifiée.
  6. Ne pas être sensible aux modifications ambiantes. La météo et le manteau neigeux sont étroitement liés et les changements subtils peuvent avoir des conséquences significatives. Garde tes sens en éveil et repère les hausses soudaines de températures ou les changements de direction et de vitesse du vent.
  7. Laisser sa connaissance du milieu influencer son état d’esprit. Le simple fait que tu sois allé là chaque hiver depuis 1976 ne suffit pas pour en faire un lieu sûr. Souviens-toi qu’il est surtout question de terrains et de conditions prédominantes.
  8. Sous-estimer les CONSEQUENCES. Il est très facile de se tromper sur les proportions ou sur une échelle et il est donc facile de sous-estimer l’ampleur destructrice qu’un manteau neigeux et un terrain peuvent produire.
  9. Manque DE COMMUNICATION. Cherche les moyens de faciliter un dialogue franc et constructif permettant d’accomplir les tâches essentielles.  
  10. Minimiser L'INCERTITUDE. Nous sous-estimons les éléments que nous pensons connaître en raison de nos expériences passées réussies. Cela peut conduire à une confiance excessive. Cette confiance excessive peut elle-même engendrer de mauvaises décisions reposant sur des bases erronées.

 

train photo 1
train photo 3

 

 

À propos de l’auteur :

L’athlète BD Antte Lauhamaa est père de famille, skieur et prévisionniste avalanche certifié du CAA AOL Niveau 2. Antte vit en Laponie finlandaise et intervient la plupart du temps dans les montagnes du Nord de la Scandinavie (Lyngen, Finnmark en Norvège, Laponie en Suède et Finlande).

 


Comments